imgp0088Il fait froid, il neige, j'ai donc besoin de mettre mon minois dehors pour aller faire du VTT et préparer au mieux mon TriBlanc du mois de janvier. Petit tour donc dans mes Montagnes autour des deux barrages avec une neige bien enquiquinante, m'obligeant à faire plus du cyclo-cross que du véritable vélo sur neige !
Pas de chute, un exploit ! La sortie est rapide, agréable (que j'aime ces paysages blancs et silencieux). Dès mon arrivée à la maison, je pense déjà à un bon chocolat chaud après ma douche... Le souci vient du fait que lorsque je me déshabille, je remarque une marre de sang au niveau de mon mollet droit, ce qui me rappelle étrangement ma blessure au genou gauche lors de ma sortie en eau libre... Rebelote ! La blessure est un peu profonde, de taille correcte 3*1 cm et saigne. Pas moyen de rapprocher les berges. Après avis d'HellCat, je me rends dans mon service pour avis spécialisé. Diagnostic et conduite à tenir : il faut suturer, parer, mettre un faisceau de crin et couvrir la possible infection à Staphylocoque par une antibiothérapie par Pyostacine (Esculape ayant eu l'idée de présenter un rash cutané à la pénicilline lors d'un syndrome grippal à 15 ans - réaction d'Herxheimer ?). Et pour ce qui est de la douleur, je n'ai encore une fois ressentie (la production d'endorphines par le sport aidant aussi) : pas de douleur lors de l'effort et aucune sensation lors du parage et de la suture !
Le problème est la contre-indication à la piscine et la remise en cause de mon programme d'entrainement... Fucking day !

Voila le mollet guérit :
imgp0100

avec le faisceau de crin,

imgp0102














puis sans.
Et enfin le dermatofibrome de la jambe gauche puisque cela semble intéressé certaine...

imgp0101