Il est au chômage depuis moins d’une semaine qu’il se soucie déjà de son avenir. Jeune ingénieur, son dernier poste ne l’avait guère enchanté mais les avantages étaient nombreux : dans la région, proche de celle qu’il aime, de sa famille, de ses amis… Derrière son physique de déménageur, la confiance lui fait défaut et l’annonce de la non reconduction de son contrat l’avait beaucoup perturbé. Anxieux, irritable, peu à l’écoute des conseils de chacun, je craignais qu’il ne fonce tête baissé dans un mur, qu’il se heurte au refus de candidature…Mais son Etoile lui a souri ce jour. Entretien au Mans avec les affres de la SCNF, retour en catastrophe dans le Forez pendant la nuit et nouvel entretien le lendemain en Suisse. Comble de joie, les deux sont positifs… Le choix est donc maintenant cornélien : que choisir ? Environnement au Mans pour parfaire son CV mais loin du foyer qu’il vient de construire, Sécurité nucléaire à Genève pendant un an ? L’appartement qu’il souhaite louer avec vue sur le Lac et les Alpes lui a plu…

Bonne route, mon Petit Suisse ! Et attention aux chocs frontaux...