J’aimerais pouvoir remonter le temps… Retrouver la première fois où je l’ai vue… C’était sur les bancs de la fac, elle était très timide, trop peut-être. Mais ses opinions sur la société, ses remarques sur la sexualité, son intelligence, sa vivacité d’esprit m’avaient touché. En plein cœur. Les années passent, on se parle de plus en plus, on se livre, on s’aide, on révise, on sort, on s’amuse, on monte à cheval, on part en balade (et on se perd… un instant) en forêt… On se découvre. Puis je pars. 4 mois en Suède. Elle me manque mais lui expliquer tout par email la raison de cette fuite est compliqué, trop dur. L’oral m’est plus facile, je comprends ses réactions, j’adapte mes mots à son sourire, ses gestes… Il y a un an, jour pour jour, en route pour un week-end au ski, je lui explique, je me livre, j’avoue. Mes tripes étaient nouées, mon estomac retourné, ma première « révélation »… Ce moment tant redouté, elle le fit devenir un miracle, un acte simple. Elle comprit, écouta, sans interrompre, sans rire. Comme elle, comme toujours. Elle s’en doutait mais ne cherchait pas à deviner. Elle laissait faire, me laissait venir, comme m’apprivoisant… Et elle accepta ma différence… Un an plus tard, on est très proche, on se raconte tout, je me sens bien avec elle-même si cette année est particulière. On se voit tous les jours et c’est un véritable plaisir. Je la découvre à mon tour. Elle me surprend, toujours positivement. Et je l’admire…

Merci HellCat