Après un coup de téléphone "magique" de Paris vendredi soir, j'étais rentré dans une période maniaque, me persuadant que tout allait bien, tout irait bien dans le meilleur des mondes. Le week-end se passait sans problème, consciencieusement attablé à mon bureau pour les dernières révisions avant l'examen final, le dernier à la fac... C'était sans compter sur un SMS hier soir à mon retour de mon entrainement quasi quotidien sur les hauteurs de ma Ville. Car quand on est lâche, le SMS est la meilleure des armes, un coup de téléphone pour annoncer une mauvaise nouvelle est parfois trop difficile... Je me faisais une joie de participer à ce TriBlanc, de partir en week-end avec Lui, de décompresser après de durs mois de labeur, de me sentir bien dans l'immensité blanche d'un paysage alpin... Mais Il a d'autres impératifs.
Tout était prévu, l'hôtel était reservé, les skis loués, le planning bien codifié pour un départ en trompe dès le stylo capuchoné...
Mais tout tombe à l'eau pour mon plus grand désespoir. En espérant que le week-end sur Paris ne soit pas du même accabit. Bouh ! Je hais les portables...