A déménage
B est déçu qu'A quitte leur cocon
C se fait du souci car A change de ville
D est énervé car il doit encore une fois aider A à s'installer
F m'annonce la perte de ma clé USB
G a mal aux dents
donc H me contacte pour que je prenne un rendez-vous chez le dentiste pour G
I ne me donne pas de nouvelles
Mais je reçois un énième SMS de J auquel je ne réponds toujours pas
K veut passer à la maison pour me parler d'elle-même et de L, M et N +/- O
J'autorise P à descendre fumer, j'augmente les morphiniques de Q (celui-là en est dépendant, mais c'est mieux que la toxicomanie IV) car les douleurs sont vraiment atroces, je n'entends plus les gérémiades de R sur ses douleurs lombaires
S se pose des questions sur elle-même, pas la bonne apparemment !
T me "colle" toujours sur des détails dont il connait déjà les réponses...
Et que fait Esculape pendant ce temps ?
Il feint, il simule, il fait comme si... Comme s'il écoutait, comprennait, compatissait. Il tente de comprendre, de faire la mine intéressé, de réconforter, de soutenir, d'aider mais il n'en a pas le courage. Pas cette semaine, pas aujourd'hui, pas à 9 heures de son dernier examen universitaire - le CSCT, ce diplôme qui donnait le droit de prescrire avant la Réforme, ce symbole pour les futurs résidents, ce titre honorifique de médecin -, celui sanctionnant ses connaissances médicales en thérapeutique... Après 6 années de M**** d'études, il sait que ce n'est pas demain que tout se joue, qu'il a rendez-vous avec son avenir en juin, à Lyon...
Esculape voudrait vivre en ermite, se renfermer sur son cocon rien qu'un instant, oublier que ce matru de 24 ans se prend encore pour Tanguy au foyer de ses parents (encore qu'il ne rammène pas à la maison ses conquètes asiatiques).
Esculape n'a pas confiance en lui... Le stress le hante, le trou noir aussi, cette angoisse de vide devant la feuille blanche... Il sait que le stress ne s'empare de son cerveau seulement lorsqu'il n'est pas bien préparé, lorsqu'il n'a pas assez révisé... C'est le cas malheureusement !
Il sent que ses rêves s'enfuient, son ambition s'envole, son avenir lui échappe. Il restera un étudiant lambda, confiné dans son hôpital local... Et cela l'énerve.