Comprenne qui pourra.
Un appel qui a été trop court, où j'ai été surpris par la rapidité mais la justesse de ses propos.
Un appel qui fait mal. Car je perds beaucoup.
Quelqu'un avec qui je commençais à me lier. Qui a su trouver les mots justes pour me motiver cette année, pour me faire croire que la vie n'est pas moche.
Mais apparement, je ne suis pas doué en relations sociales et en amitié. J'ai gâché le lien sacré qui m'unissait à mon frère. Je casse à nouveau le difficile équilibre que je me construis.
Définitivement, je suis stupide. Mais je ne m'en rends compte que lorsque l'on me le dit franchement.
Désolé.