mercredi 9 juillet 2008

Quizz d'externe

Esculape en interne d'orthopédéie, ça donne beaucoup de gaffes, de fous rires et de maladresses. Je suis comme un éléphant dans un magasin de porcelaine, omettant de demander le côté aux patients opérés, oubliant les anticoagulants ou confondant métacarpien et métatarsien...Mais la palme revient ce jour à mes deux externes "d'une grande fac parisienne", comme ils aiment le répéter... - Esculape, Esculape, on peut t'accompagner ce jour ?- Vous savez, ça change pas d'habitude... Une accumulation de PTH et de PTG sans pause... [Lire la suite]
Posté par Esculape à 19:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 19 mars 2008

Devil

Plus le temps de faire du sport,Plus le temps de se raser, ni même de se laver,Plus le temps de manger à midi, ou simplement de faire un tour aux toilettes.Retour dans l'enfer des gardes d'internes pour un salaire minable.15 jours de pur bonheur aux oubliettes après 36 heures non stop.Awful...
Posté par Esculape à 22:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
jeudi 30 août 2007

Over

Après avoir terminé un bouquin destiné aux jeunots dans l'apprentissage de l'urologie et de la néphrologie, des gestes à maitriser, des urgences à reconnaître....En plein management de deux études rétro et prospectives réno-prospastiques qui me prennent mon temps et mon énergie...Dans l'attente de partir à Pragues pour une session sur le cancer de la prostate...Me voilà inscrit ce jour au Congrès de la Société Internationale d'Urologie pour présenter un poster.L'article n'est pas encore maitrisé, l'anglais est déjà balbutiant, le... [Lire la suite]
Posté par Esculape à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 25 août 2007

Auto-satisfaction

" Je tenais, comme mon époux l’avait souhaité, à vous remercier pour l’espoir, l’humanité et la confiance que vous avez su nous donner.Vous étiez, avec votre gentillesse et votre compétence, un important point de repère pour lui.En l’absence de XXX, c’est vos paroles qui devaient être suivies... "Il s’en est allé avant d’avoir soufflé ses 60 ans bougies.J’ai fait de mon mieux mais je suis loin d’être à l’aise avec ce qu’il est bon ton d’appeler, de nos jours, les " soins palliatifs ".
Posté par Esculape à 15:45 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
vendredi 8 juin 2007

Bad day

Je crois l’avoir déjà raconté, mais, parfois, sans s’en rendre compte, on induit, on déduit, on comprend l’incompréhensible, ressent l’inaccessible. Surtout quand on enchaîne une nouvelle gade avant un mariage entre amis.Mon service, d’habitude léger, s’est durci depuis quinze jours : deux ados à gérer depuis leur chute. Tétraplégie, vessie neurologique, dérivation cutanée continente, crise anxieuse, agitation, dépression, fièvre sans raison : tous les sentiments adultes dans un corps meurtri fusent à mon entrée dans leurs... [Lire la suite]
Posté par Esculape à 00:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
mercredi 3 janvier 2007

Sémantique

Après avoir répété plusieurs fois " écartez les jambes " à mes patientes un peu réticentes à l'examen de leur col, j'ai eu le droit à un cours de politesse et de bonnes manières par les sages-femmes.Apparemment, cette phrase choque et déplait.On préfère une version plus poétique." Laissez tomber les genous "
Posté par Esculape à 23:11 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

mardi 26 décembre 2006

Trêve des confiseurs

On appelle souvent la période de Noël la trêve des confiseurs, cette semaine où le temps s’écoule moins vite, où la vie –économique du moins – semble s’arrêter, où chacun prend soin de l’autre et passe en famille d’excellentes fêtes.Cette phase de tranquillité apparente est souvent retrouvée dans la salle d’attente des hôpitaux où l’affluence diminue jusqu’à un point zéro, les patients préférant manger tranquillement qu’attendre des plombes dans un hall refroidi par les courants d’air.Et pourtant...Dès mon arrivée hier, j’ai été happé... [Lire la suite]
Posté par Esculape à 23:05 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
vendredi 22 décembre 2006

Perles de pompiers

Quand la garde devient lourde à gérer, que le temps parait infiniment long, qu’il y en a marre d’expliquer aux patientes qui se présentent à 4 H du mat’ que leur saignement endo-utérin n’est que l’illustration de leur hémorragie de privation (et oui, les menstruations reviennent tous les mois environ !) et que mes deux derniers neurones ne baignent plus dans du liquide céphalo-rachidien mais dans un sérum caféiné (et dire que je n’ai bu mon premier café qu’à 21 ans lors de mes premières nuits d’aide-soignant ; depuis, j’ai bien... [Lire la suite]
Posté par Esculape à 01:35 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
dimanche 17 décembre 2006

D-Day

Je suis un peu absent sur ces pages qui m’ont pourtant bien aidées par le passé.Alors j’ai choisi de revenir sur les lieux de mes précédents crimes et de me servir de ces quelques lignes pour sortir de l’apathie et de la spirale négative dans laquelle je me sens aspirer.Je ne cherche ni empathie, ni soutien. C’est un autre moyen de trouver des points positifs, des raisons de sourire et de ne plus médire, des repères dans une ville dans laquelle je ne me suis toujours pas adapté, ni inséré.Sept ans de rêves pour en arriver à la... [Lire la suite]
Posté par Esculape à 23:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
mercredi 1 novembre 2006

Ce que j’ai appris en stage

Dans la perspective d'une nuit courte, hantée par l'angoisse du premier jour, du grand saut dans l'inconnu, dans l'univers impitoyable de la formation professionnelle tellement idéalisée. J'ai la sensation que tout va vite dans ma tête, mais sans assez de précision, de rigueur, de méthode...Mieux vaut donc penser à son externat. Quand tu passes en cardiologie, tu comprends les méfaits de la triple association obésité-diabète-dyslipidémie. Et tu réduis ta consommation hebdomadaire d’oeufs à deux par semaine.Quand tu passes en... [Lire la suite]
Posté par Esculape à 22:27 - - Commentaires [14] - Permalien [#]